1945 : La contribution de l'Alsace-Moselle

LA CONTRIBUTION DE L’ALSACE MOSELLE

  • Accueil
  • 1945 : La contribution de l’Alsace-Moselle

En 1945

L’Alsace et la Moselle, qui avaient été non seulement occupées mais annexées par le IIIe Reich, ont payé un lourd tribut à la guerre, avec 130 000 jeunes incorporés de force (les « malgré nous ») dans l’armée allemande, dont 30 000 sont morts ou disparus.

Ces terres martyrisées ont forgé de grands Européens, tel le Mosellan Robert Schuman, ministre des affaires étrangères français de 1948 à 1953, auteur du plan qui jettera les bases de la construction européenne. Strasbourg est choisie pour incarner la réconciliation franco-allemande.

Elle accueille des institutions européennes majeures, dont le Parlement européen qui sera présidé par Robert Schuman de 1958 à 1960.

Go Back