1870 : LE GUERRE FRANCO-PRUSSIENNE ET LE RATTACHEMENT DE L’ALSACE ET DE LA MOSELLE AU REICH.

La Guerre Franco-prusienne
Rattachement de l'Alsace au Reich

  • Accueil
  • 1870 : LE GUERRE FRANCO-PRUSSIENNE ET LE RATTACHEMENT DE L’ALSACE ET DE LA MOSELLE AU REICH.

En 1870

Le 19 juillet 1870, Napoléon III déclare la guerre à la Prusse. Très vite, les armées françaises sont défaites : en Alsace, à Wissembourg et Frœschwiller, et plus tard à Strasbourg, et en Moselle à Gravelotte, Mars la Tour, Saint-Privat….

Le Maréchal Bazaine se laisser enfermer dans Metz, obligeant Mac Mahon à opérer une manœuvre fatale, menant à Sedan.

Le 2 septembre 1870 après la défaite de Sedan, l’Empire est renversé. Quelques vaillantes résistances de places fortes sont à souligner : Thionville, Bitche, Phalsbourg, Neuf-Brisach, Belfort.
L’instauration de la République n’empêchera pas la France de rendre les armes le 28 janvier 1871. L’Empire allemand est proclamé à Versailles le 26 février, et la signature, le 10 mai du Traité de Francfort, consacre des cessions de territoires : l’Alsace sauf Belfort – mais agrandie de la Haute Vallée de la Bruche (Schirmeck –Saâles) et la Moselle (moins Briey, plus Sarrebourg et Château-Salins) sont cédées à l’Allemagne. C’est la première annexion, légale puisque votée par l’Assemblée Nationale française réunie à Bordeaux, et malgré les vives protestations des députés alsaciens et mosellans.

En juin 1871, les deux départements d’Alsace et de Moselle deviennent le Reichsland Elsaß Lothringen. Suite au droit d’option prévu par le traité de Francfort, près de 160 000 personnes résidant encore en Alsace Moselle optent pour la nationalité française. Environ 50 000 quittent le territoire. A l’issue du délai légal d’émigration, beaucoup de jeunes tentent la fuite pour échapper au service militaire dans l’armée allemande, rendu obligatoire en 1872. Les fonctionnaires et les militaires allemands arrivent en Alsace- Moselle.

L’Alsace et la Moselle vont se développer dans un nouveau cadre, l’Empire de Guillaume II et le régime bismarckien, qui investissent fortement dans les nouveaux territoires annexés.
L’Alsace et la Moselle connaîtront, à partir des années 1890, une phase d’apaisement. La prospérité économique, la mise en place d’une législation sociale avancée et la constitution de 1911 sont les principaux facteurs de cet apaisement.

Go Back