10/10/2016 : Concert "Swing Verboten" des Voix étouffées

Dimanche 16 Octobre, à 15h00 au Mémorial. Fondé par Amaury du Closel en 2005, l’Ensemble Voix étouffées a été créé dans le but de jouer la musique des compositeurs qui furent victimes du nazisme. L’ensemble est formé de 12 musiciens passionnés de musique de chambre et de nouveaux répertoires placés sous la direction de son fondateur. Depuis sa création, il s’est produit régulièrement dans la saison de concerts du Musée de l’Armée aux Invalides, ainsi qu’au Festival  »Musique Dégénérée » d’Aix-en-Provence, et au Festival Verfemte Musik de Schwerin, ainsi qu’en partenariat avec le Musée d’Auschwitz-Birkenau. Depuis 2009, il a participé à de multiples concerts en Allemagne, Autriche, Grèce, République Tchèque, Pologne, Roumanie et Lituanie, dans le cadre de tournées soutenues par l’Union Européenne, mais aussi de nombreuses villes telles que Strasbourg, Vienne, Auschwitz, Varsovie, Vendôme, Beaugency, Paris, Halberstadt, Salonique et Vilnius. Cette année sera sous le thème de Swing verboten. Le jazz noir américain est arrivé dans l’espace germanique, avec les troupes alliées au lendemain de la défaite allemande de 1918. Pour tous ceux qui sont attachés à un Reich allemand unifié la présence de tirailleurs sénégalais, une influence américaine croissante, la présence de jazz-bands dans les clubs allemands sont déjà perçus comme autant d’agressions contre la culture allemande. Ils considèrent cette musique comme dégénérée. En 1930, le jazz est interdit en Thuringe par le ministre nazi de la culture du Land, Wihelm Frick, et subira le même sort dans l’Allemagne entière à partir de 1933, où les établissements publics devront inscrire sur leurs murs la mention  »Swing verboten ». Redécouvrons avec l’Ensemble Voix Etouffées la fraicheur apportée par ce nouveau langage dans la musique européenne de l’entre-deux guerres. Schulhoff, Hot Sonate Schulhoff, Suite dansante en jazz Kurt Weill, Alabama Song Kurt Weill, Barbara Song Hartmann, Jazz-Tocata et Fugue Glanzberg, Holocaust Songs Erminie Blondel, chant Virginie Dejos, piano Jean-Pierre Baraglioli, saxophone  

Rétrolien depuis votre site.