1940 - 1944 : La répression et les camps en Alsace-Moselle

La répression et les camps
En Alsace-Moselle

  • Accueil
  • 1940 – 1944 : La répression et les camps en Alsace-Moselle

De 1940 à 1944

Le droit allemand et le code de procédure pénale sont introduits en Alsace Moselle dès 1940 et s’accompagnent de la mise en place du système répressif : un camp de redressement nazi ouvre à Schirmeck le 2 août 1940 et un an plus tard, les Allemands installent le Struthof sur la commune de Natzwiller. Dans les trois départements, les prisons se multiplient et on y enferme toutes les catégories d’opposants.

Après des jugements devant les tribunaux allemands, on envoie aussi les condamnés dans les prisons allemandes, notamment à Halle, Torgau… où certains sont guillotinés.

Le Fort de Queuleu ouvre en Moselle en octobre 1943.
1600-1800 résistants et opposants (femmes et hommes) y sont torturés pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois, avant d’être tous transférés dans les camps du Struthof (pour les hommes) et de Schirmeck (pour les femmes).

Le Mémorial est fermé
au public du 3 au 14 janvier